SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Enseignement supérieur : partenariat Bénin-Francophonie pour améliorer la qualité

Falilatou Titi
publié le 26 mars 2019

Le Bénin veut travailler avec la francophonie pour améliorer la qualité de son enseignement supérieur. Un accord-cadre avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) a été signé par le ministère béninoise de l'Enseignement supérieur dans ce sens. Les échanges de documents ont eu lieu lundi 25 mars 2019.

marie-attanasso-recteur-aufLa ministre Attanasso échangeant les documents de l'accord avec le recteur de l'AUF

Le Bénin se met ensemble avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) pour relever les défis de l’enseignement supérieur. Pour ce faire, le ministère béninois de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a signé un accord-cadre avec l’AUF. 

Pour le recteur de l’AUF, la réalisation de plusieurs projets nécessite des efforts conjoints. C’est pourquoi, il salue cet accord qui selon lui, aidera à la fois le Bénin que les autre pays membres de l’AUF. « Je suis heureux de signer l’accord cadre de ce projet partagée. (…) Il n’y pas d’enseignement supérieur de qualité sans la recherche », a fait savoir Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’AUF. Pour lui, il est important que la recherche au Bénin soit axée sur les besoins du pays afin qu’elle soit bénéfique à l’enseignement supérieur.

LIRE AUSSI: Bénin : démission de la ministre de l’Enseignement supérieur Marie-Odile Attanasso réclamée

Tout comme lui, la ministre béninoise de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pense que ce partenariat est un évènement à célébrer. Pour Marie-Odile Attanasso, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique sont des moteurs de développement. « La rencontre entre deux esprits éclairés a produit une étincelle qui est devenue aujourd’hui une belle étoile qui scintille dans le firmament de l’enseignement supérieur », a-t-elle déclaré pour expliquer comment un entretien entre elle et le recteur de l’AUF a débouché sur cet accord-cadre.

 Selon Marie-Odile Attanasso, en ce moment où la tendance est au regroupement tant au niveau régional qu’international, le Bénin ne saurait faire cavalier seul s’il veut faire face aux défis de la condition humaine. « Si tu veux aller vite marche seul, si tu veux aller loin, marche ensemble avec d’autres, enseigne une sagesse africaine », a-t-elle avancé pour soutenir sa pensée.

L’agence universitaire de la francophonie (AUF) regroupe 909 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 113 pays. L’AUF agit pour une francophonie universitaire engagée dans le développement économique, social et culturel des sociétés.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci