SECURITE HUMAINE 14 Commentaires

Bénin-Soulèvements de Cotonou: détails sur la drogue retrouvée dans le corps de manifestants

Gildas Salomon
publié le 9 mai 2019

Benjamin Hounkpatin, ministre de la santé a tenu ce jeudi 9 mai un point de presse au cours duquel il a présenté le bilan des dégâts humains après les manifestations au cours des législatives et après le scrutin.

benjamin-hounkpatin Le ministre de la santé du Bénin, Benjamin Hounkpatin, face à la presse, jeudi 09 mai, à Cotonou

 

Après les manifestations d’humeur pendant et au lendemain des législatives du 28 avril 2019, le bilan des dégâts continuent d’être fait. Au cours d’un point de presse tenu au ministère de la santé ce jeudi 9 mai 2019, le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin est allé au-delà des dégâts matériels évalués à l’issue du scrutin et du 1er au 2 mai 2019 à Cotonou et à Kandi. Selon le ministre, devant un certain nombre de constat dont «l'absence de sensibilité à la douleur » chez certains des cas reçus dans les formations sanitaires, «des analyses toxicologiques ont été réalisées».

«Troubles de la vigilance, agressivité incontrôlée»

Les résultats issus de ces analyses sous contrôle judiciaire ont révélé, a-t-il rapporté, «la présence formelle de la delta 9 tétrahydrocannabinol qui est la substance active du chanvre indien». Pour lui, l’usage de ces drogues sont à l’origine entre autres «de troubles de la vigilance, l’agressivité incontrôlée»

Il a aussi saisi l’occasion pour rappeler aux populations les dangers liés à l’utilisation des stupéfiants, notamment du chanvre indien. «Je lance un appel aux populations afin qu'elles évitent, sans une analyse rationnelle, de suivre des meneurs qui peuvent comme dans le cas présent être sous l'effet de substances psychotropes», va-t-il conclure.

Le delta-9-tétrahydrocannabinol évoqué par le ministre de la santé est le principal constituant psychoactif du cannabis dont le mode de consommation le plus fréquent est l’inhalation. Il est décelable dans le sang 36heures après la dernière prise, selon le site sciencedirect.com.

Les législatives d’avril 2019 se sont déroulées sans l’opposition qui se dit «exclue» des élections par le régime Talon. Le scrutin du 28 avril a été émaillé d’incidents violents dans plusieurs localités du pays. Quelques jours après, notamment les 1er et 2 mai, le quartier Cadjèhoun, à Cotonou, a été embrasé par une fausse information d’une arrestation de Boni Yayi, ex-chef d’Etat et leader de l’opposition, par la police. Les différents mouvements ont occasionné d’importants dégâts matériels et l’arrestation de plusieurs manifestants, notamment à Cotonou. Le même jour, des incidents ont eu lieu à Kandi, dans le nord du pays. L’opposition parle de plusieurs blessés et d’au moins 07 morts. Lors de son point de presse de ce jeudi, le ministre de la santé n’a pas avancé de chiffres, ni évoqué des cas de décès.

 


  • Hamed
    il y a 3 mois

    Vraiment sa fait pitié nous laissons la réalité pour s'attaquer au futilité lors de ses manifeste plusieurs béninois on perdu leur vie mais laissons xa de côté et c'est de la drogue que nous voulons parler tandis qu'il y a des familles qui continue de pleurer leurs enfants disparu au cours de cette manifestations vraiment est une erreur d'avoir milité pour vous corps et âme en avril 2016 Je ne fais que me posé cette malheureusement la réponse est oui A ce que je sache seul les imbéciles ne change pas Et on doit toujours trouver de la drogue partout ou on passe sa fait pitié pour ce pays qui rien fait que de vous élu a 65% des suffrages exprimés

  • sultan aziz
    il y a 3 mois

    c'est juste une opération de communication...pour discréditer..l'opposition Vous verrez bien...ils nous dirons que l'opposition a fait appel à boko haram.. tous les moyens sont bons Le systeme..panique..devant l'évidence des preuves...et yayi...est le bouc émissaire Et pourtant quelqu'un..a dit..qu'il porte le chapeau...mais le filer...aux autres..

  • Talon
    il y a 3 mois

    Le vrai désert de compétences

  • Xx
    il y a 3 mois

    Vraiment... Avec ce gouvernement, on verra tout dans ce pays....on laisse l'essentiel et on raconte ce qu'on veut...Oh mon Dieu sauve mon pays des mains de ces gens là

  • Mofo
    il y a 3 mois

    Où allons nous avec cet Président qui veut emmener la guerre dans notre pays?Ce qui est marrant plusieurs personnes sont avec lui sachant bien ce qu'il fait est injuste. Dieu le tout puissant est au contrôle

  • 229
    il y a 3 mois

    Qui voulez vous embrouiller avec cette affaire là ??? Que drogue! il reste vous allez nous dire que c'est un infiltré qui a remplacé les balles blanches par des balles réelles.

  • Mehou
    il y a 3 mois

    Tu pense qu'une personne en possession de ses facultés mentales normale peut aller brûler une société privé? Peut brûler une voiture d'un citoyens pacifique? Vous surfez toujours sur vos émotions. Dans quel pays tu vois des civiles chassés les forces de l'ordre, bien que ces derniers ont des matériels d'auto défense, et tu trouve ça normale. Cessez de reflechir avec le coeur , c'est avec la tête on réfléchi.

  • Hounnon Codjo Valentin
    il y a 3 mois

    Les béninois doivent savoir que la violence n'a jamais réglé aucun problème, que ce soit ici ou ailleurs. Vous autres qui accusez le pouvoir, comme vous ne vous êtes pas aventurés dans une manifestation de rue, est-ce que quelqu'un a pu trouver de la drogue dans votre corps, un militaire a-t-il pu vous tirer dessus ? Un policier a-t-il pu vous tuer ? Si vous arrivez à répondre à ces questions, alors, le débat est clos. Autant les opposants s'emploient à noyer le pouvoir, autant me pouvoir se défend. Et tous les arguments sont valables. En politique, personne ne fait cadeau à personne. Laissez tomber les " j'ai voté pour Talon en 2016, le peuple lui a accordé 65%". Soyez objectifs dans ce que vous dites. En tout cas, ces blablas n'ont aucun effet sur le pouvoir.

  • Tanguy
    il y a 3 mois

    Qui est violent ici, c est celui la qui refuse d ecouter +70% de ceux qui l ont pourtant elu, le violent c est celui qui a envoye des militaires encercles la maison d un ancien President, I le violent c est celui qui injustement refuse contre la constitution a permettre aux opposants de voter en instaurant une piece non prevue par les lois, le violent c est celui la qui ordonne que l on tire a balle reelles sur des manifestants desarmes. Vous voyez ka verite et cs passez a cote, I car vous avez une autre mission. I Tot ou tard, la verite sortira et triomphera.

  • Moutawakilou
    il y a 3 mois

    Arrêtez vos raisonnements à deux balles. Si Toussaint Louverture avait raisonné comme vous, nous serions toujours esclaves. Si Maga, Apithy, Ahomadegbe et bien d'autres avaient raisonné comme toi, nous serions encore une colonie française. Si Kerekou, Aikpe, Kouyami et Assogba avaient raisonné comme toi, le Benin se serait divisé en 3, ou aurait toujours 3 présidents. Si les martyrs r du 16 janvier 1977 avaient raisonné comme toi, ils auraient laissé le pays à Bob Denard et ses commanditaires. Si les Kassa Mampo, Laurent Metognon, Mahamed Baparapé, Parfait Akatcha et autres Thérèse Waounwa avaient raisonné comme toi, nous serions encore sous le PRPB. Si Yayi avait interdit les manifestations, Talon ne serait pas au pouvoir. C'est irresponsable de penser qu'il faut fermer le puits parce que vous avez bu à satiété. Vous oubliez qu'on n'a pas soif qu'une fois dans la vie. Et vous oubliez, surtout, que vous avez des descendants. Vous pensez que vous serez toujours en 1ccord avec Talon et que vous n'aurez jamais besoin de défendre une cause ? Vous tentez de faire la promotion de la traîtrise, la couardise, la lâcheté et le manque de conviction politique, juste pour asseoir votre dictature. Mais ça n'a pas marché hier. Ça n'a jamais marché nulle part. Ça ne marchera pas aujourd'hui. Ça ne marchera pas ici. La nuit peut être longue, mais le jour finira par se lever. Et vous paierez.

  • CHECK OUMAR
    il y a 3 mois

    Vraiment c'est la première fois au BENIN que cette situation se passe. nous avions vu les prédécesseurs de TALON dans ce pays mais, ils n'ont jamais parti à l'extrême.Mais pourquoi??? Oui pour la réforme mais non à la dictature. si les anciens présidents ont agi de cette manière est ce que lui TALON aura le pouvoir aujourd'hui. même si notre constitution est la plus vieille, nous ne voulons pas la changée car derrière ce changement on connait la mentalité du Béninois. Vraiment c'est déplorable....car ce Monsieur est un couteau à double tranchant car c'est le peuple qui l'a porté au perchoir et il refuse de l'écouter. je vois maintenant que YAYI BONI l'ancien Président avait raison quand il disait de voter à tous les autres candidats sauf TALON et nous ne l'avions pas écouter voilà là où nous sommes actuellement. Mais attendons de voir la suite..........

  • Koba
    il y a 3 mois

    Una verdadera intoxicación Du n'importe quoi. Qui est ce soit disant trafiquant de drogue ou je ne sais quoi, qui sortira avec avec sa marchandise de drogue sur lui, pour affronter la police Républicaine afin de defendre sa démocratie ?? Je vous jure que c'est du n'importe quoi, rien que de l'intoxication.

  • Brice WAMA
    il y a 3 mois

    Nos autorités m'étonneront toujours! Au lieu de parler des blessés et des morts, ils viennent nous éclairer sur les substances psychotropes qu'auraient pris certains manifestants! la pauvre dame de Cadjehoun tuée par balles a t'elle aussi consommé du chanvre indien? N'importe quoi!

  • Oriane
    il y a 3 mois

    Non, mais franchement, c'est tout simplement honteux et scandaleux. Après tout ce qui s'est passé, c'est affaire de drogue vous avez trouvé à mettre sur le tapis? Donc tous les manifestants étaient des drogués? La pauvre femme que vous avez assassiné aussi? On se croirait dans un film. Chiooooo vous rendrez compte