SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Bénin-Air France : Christine Quantin de retour à Cotonou après son expulsion

Falilatou Titi
publié le 22 mai 2019

Expulsée de Cotonou fin 2018, la Directrice Bénin-Togo d’Air France est de retour en terre béninoise  après avoir reçu une autorisation des autorités  du pays.

christine-quantin Christine Quantin, la Directrice Bénin-Togo d’Air France

Christine Quantin a regagné Cotonou.  Expulsée du Bénin, il y a 5 mois, la Directrice  d’Air France pour le Bénin et le Togo, a été autorisée à y revenir. Elle a été aperçue lors d’un dîner de presse organisé ce mercredi 22 mai 2019 par la compagnie aérienne à Cotonou.

 En décembre 2018, elle a été qualifiée de persona non grata pour dit-on, avoir « manqué du respect aux autorités béninoises ». Par un décret, le ministre de la sécurité publique, Sacca Lafia l’a invité à quitter le Bénin au plus tard le 21 décembre 2018, à minuit. Outre cette raison, les autorités béninoises avaient évoqué entre autres, la « mauvaise qualité des prestations » de la compagnie aérienne, « les retards répétés » et « les mauvais traitements des voyageurs ».

Peu après, les autorités béninoises sont revenues à de meilleurs sentiments, mais ont posé des conditions avant le retour de la Française sur le territoire béninois. La compagnie a envoyé un émissaire pour négocier afin d’améliorer les relations entre elle et le Bénin. Reçu par Johannes Dagnon, Conseiller spécial du Chef d’Etat, il avait été demandé au directeur général Afrique d’Air France de « mettre fin aux attitudes irrespectueuses » de ses employés et aux « retards répétés ».

Selon Frisson Radio, rapporté par La Nouvelle Tribune info, le retour de Christine Quantin fait suite à des négociations entre les autorités béninoises et les responsables de la compagnie aérienne. « Plusieurs responsables de la compagnie aérienne française ont fait le déplacement de Cotonou ces derniers mois afin de plaider pour le retour de Mme Quantin », apprend, le site d’infos.


  • Nesterioux
    il y a 1 mois

    Bravo au gouvernement