SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin/Accès des femmes à la terre: la Fondation Konrad Adenauer outille le réseau des femmes conseillères

Gildas Salomon
publié le 23 mai 2019

Konrad Adenauer Stiftung a réuni ce mercredi 22 mai 2019 à Ouidah, les femmes leaders et élues conseillères venues de plusieurs communes du Bénin. C’est un atelier de formation qui a pour objectif d’outiller les participantes sur la problématique de l’accès des femmes aux terres rurales.

konrad adenauer Des femmes leaders et élues conseillères outillées sur la problématique de l'accès des femmes à la terre...

 

Des femmes pour défendre la cause des femmes. En atelier de formation à Ouidah, les femmes leaders et les élues conseillères venues des départements du Zou, Atlantique et Littoral s’y attèlent. C’est du 22 au 23 mai 2019 sous l’initiative de la  Konrad Adenauer Stiftung autour du thème: “ le leadership et la participation politique: un moyen pour un accès des femmes aux terres rurales” entrant dans le cadre du projet “un monde sans faim” Ewoh 2.

 A l’adresse des membres du Réseau des femmes élues conseillères, le Coordonnateur du KAS-Bénin, Mounirou Tchacondoh, a rappelé à l’ouverture des travaux que la problématique de l’accès et du contrôle par les femmes des terres rurales «reste un défis majeurs auxquels le Bénin fait face». Pour ce faire, indique-t-il, la présente rencontre vise à «informer, former et renforcer le leadership des femmes politiques en vue d’améliorer leur participation et leur influence dans les instances de prise de décision locales pour les questions foncières».

Mélanie Makou, élue conseillère représentant la mairesse de Ouidah à l’occasion, a reconnu le mérite de cet atelier et de la thématique initiée par la fondation Konrad Adenauer. «Le développement de ce thème permettra aux participantes de trouver réponse aux questions qui leur sont posées par les femmes. Elles pourront tirer le meilleur de cet atelier afin de prendre des décisions qui pourront impacter les femmes», a-t-elle affirmé.

Pour que les résultats escomptés soient atteints, le coordonnateur du KAS-Bénin a exhorté les femmes leaders et élues conseillères à prendre la parole lors des différentes sessions, faire des soumissions de propositions au conseil communal. «Ce faisant vous contribuerez à changer les paradigmes et renforcer les droits fonciers des femmes», a-t-il conclu.

Communications et échanges

Pour cette première journée, la thématique de l’accès des femmes à la terre sera au cœur des différents échanges et communications. La première, animée par Alitonou Bankolé, juriste consultante, a porté sur «les droits fonciers des femmes à travers les différents textes nationaux, régionaux et internationaux: la vocation successorale de la femme rurale». Elle sera suivie de deux autres communications sur «l’accès des femmes aux biens et moyens de production: problématiques et stratégie pour un renversement des tendances actuelles» et le «leadership et la participation politique» présentées par Huguette Bokpé Gnacadja, avocate au Barreau de Cotonou.

kas ...par Konrad Adenauer Stiftung dont le réprésentant au Bénin est ici (à droite)

La dernière présentation est revenue à Xavier Zola, juriste consultant, Directeur des formations à l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf). Celle-ci a porté sur les dispositifs législatifs et institutionnels  pour une sécurisation des terres au Bénin. Au total, six communications interactives ont été déroulées dans le but d’outiller les élus conseillères  pour une meilleure défense de la cause des femmes en matière d’accès à la terre en milieu rural.

 

 

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci