SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin: les policiers reprennent la répression anti-pollution à Cotonou

Falilatou Titi
publié le 9 juillet 2019

Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou sera face à la presse ce mardi 9 juillet 2019.

16H00: Mario Mètonou, Procureur de la République auprès du Tribunal de Première instance de Cotonou veut s’adresser à la presse. Pour l’heure, on ignore les sujets que va aborder le magistrat. Mais depuis plus de deux mois, le tribunal de Cotonou a ouvert une instruction sur les soulèvements qui ont eu lieu les 1er et 2 mai 2019 au quartier Cadjèhoun à Cotonou.

Dans le cadre de ce dossier, plusieurs personnes ont été gardées à vue puis mises sous mandat de dépôt pour incitation au trouble via les réseaux sociaux, attroupement non-armé, incitation à la violence, pour ne citer que ces infractions-là.

Ces personnes ont été interpellées suite aux violences postélectorales enregistrées les 1er et 2 mai à Cadjèhoun. Alertés d’une supposée tentative d’arrestation de l’ex-Chef d’Etat Boni Yayi, des jeunes ont pris d’assauts les rues de ce quartier, barricadé les voies et endommagé des biens publics et privés. Dans les protestations, des gens ont été blessés et d’autres en sont morts.

Après quelques semaines d’enquête, le Procureur Mètonou a donné un point de presse pour partager avec la presse les premiers résultats. Mardi 18 juin, il a indiqué que «l’implication personnelle» de l’ex-président dans ce dossier est avérée. C’est d’ailleurs pourquoi, le juge du 4e cabinet d’instruction devait l’écouter.

Le deuxième probable sujet que pourrait aborder le magistrat est l’interpellation, la semaine écoulée du majordome de Boni. Enfin, le Procureur, apprend-on, pourrait se prononcer sur la lutte contre l’insalubrité de la capitale économique du Bénin.

Réunion avec des OPJ

La sortie médiatique du procureur est prévue pour 17 h. Sur place, notre reporter apprend que le magistrat Mètonou tient une réunion avec les Officiers de Police Judiciaire (OPJ). A l'issue de leur séance de travail, il ressort que la sortie médiatique du Procureur porte sur la lutte contre la pollution comme l'avait annoncé une source de Banouto. 

18H00: A l'issue de la rencontre, le Directeur départemental de la police républicaine du Littoral apprend qu'il a été décidé de reprendre la répression contre la pollution dans la capitale économique du Bénin. La repression, fait savoir Sédou Houndé prend effet dès la sortie de cette rencontre avec le Procureur Mètonou. « Toute sorte de pollutions sera réprimée. Ceux qui urinent au bord des voies, ceux qui jettent des ordures dans les rues ou encore ceux qui font du bruit aux heures de repos seront interpellés et présentés au Procureur », a expliqué le commissaire divisionnaire de police. 

Selon Sédou Houndé, la sécurité des population de Cotonou sera également renforcée. « On a décidé re renforcer les mesures de sécurité de nos populations pour mettre fin aux braquages  ». Les forces de sécurité publique, rassure le commissaire, seront déployées dans toute la ville. 

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci