SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin/Violences de Cadjèhoun : liberté provisoire pour 17 des 60 personnes interpellées

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 29 juillet 2019

Dix-sept personnes sur les soixante interpellées après les violences des 1er et 2 mai à Cotonou ont été remis en liberté provisoire, selon Frissons radio.

tension-cadjehoun Image archive des violences à Cotonou

Liberté provisoire pour quelques-uns des personnes interpellées après les violences des 1er et 2 mai à Cotonou. Selon Frissons radio, dix-sept des soixante personnes interpellées par la police républicaine et poursuivies certaines pour participation à atroupement non armé ont remis en liberté provisoire.

Leur remise en liberté provisoire par les autorités judiciaires, apprennent nos confrères, est intervenue vendredi 26 juillet dernier. Les dix-sept personnes qui retrouvent ainsi leurs familles en attendant une décision définitive sur leur situation judiciaire étaient placées sous mandat de dépôt à la prison civile de Cotonou depuis le 29 mai 2019.

Les violences ont éclaté le 1er mai, quelques jours après la tenue d'élections législatives sans les partis d'opposition. Suite à une rumeur d'arrestation de l'ancien président Boni Yayi, des jeunes s'étaient rendus à son domicile pour constituer un bouclier humain. Très vite, la situation a dégéré en affrontements entre forces de l'ordre et badauds.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci