SECURITE HUMAINE 5 Commentaires

Bénin : Koutché, Idrissou Bako, Léhady Soglo et Cie visés par des restrictions

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jul 30, 2019

Par arrêté interministériel, les autorités béninoises ont interdit la délivrance de certains actes aux personnes recherchées par la justice.

komi-koutche Komi Koutché, ex-ministre de l'Economie et des Finances

Mauvaise nouvelle pour les personnes recherchées par la justice. Par arrêté interministériel en date du 22 juillet 2019 signé par le ministre de la Justice et de la Législation et par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, les autorités béninoises ont interdit l’établissement et la délivrance de certains actes aux personnes recherchées par la justice.

Selon l’arrêté, les actes à ne pas délivrer ou établir aux personnes dont la comparution, l’audition ou l’interrogatoire est nécessitée pour les besoins d’une enquête judiciaire ou autres concernent les actes de l’Autorité.

Dans cette catégorie de documents se trouvent les extraits d’actes d’état civil, le certificat de nationalité, la carte nationale d’identité, le passeport, le laisser-passer, le sauf-conduit, la carte de séjour, la carte consulaire, le bulletin n°3 du casier judiciaire, le certificat ou l’attestation de résidence, le certificat de vie et de charges, l’attestation ou le certificat de possession d’Etat, le permis de conduire, la carte d’électeur, le quitus fiscal.

Koutché, Idrissou Bako, Léhady Soglo…visés

Cette décision du gouvernement devrait contraindre les personnes recherchées à se présenter à la justice. Plusieurs dizaines de personnes sont visées par la décision dont des personnalités politico-administratives.

Entre autres personnes visées, l'ancien ministre Komi Koutché, les anciens députés Garba Yaya, Idrissou Bako, l’ex-maire de Cotonou, Léhady Soglo. Plusieurs anciens directeurs de société d’Etat sont également dans le viseur, dont l'ex-directrice du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB), Nadine Dako.


  • Adantchédé
    il y a 1 an

    Sommes-nous sûrs et certains du respect voire de la mise en application effective de cet arrêté interministemériel? Nous nous posons cette question simplement parce que nous sommes au Bénin où malgré tous les efforts déployés par les autorités pour corriger les imperfections, il y en a toujours qui remettent en cause le travail en cours d'élaboration. De bonnes résolutions pour y parvenir mais attendons de voir.

  • Nassirou
    il y a 1 an

    La gouvernance des règlements de compte. Toutes ces ruses que vous inventez pour les aures vous seront appliquées par vos successeurs. Écrivez-le. Bon courage et bon travail.

  • Bagri
    il y a 1 an

    Nassirou, Quand on prend chacune de ces personnalités ou citoyens dont il est question il est écrit clairement noir sur blanc ce qu'elles ont fait, vous pensez vraiment que tout cela est faux et qu'il s'agit de règlement de compte? Soyons sérieux ! Lehady n'a t il pas incendié ici des documents comptables? La DG cncb n'a rien sur facturé ? pourquoi Dayori ( un des premiers soutiens de Talon) est pourtant en prison? Idrissou Bako que même les Maliens le cherchent pour escroquerie?... Ajavon ne vend t il pas la drogue? ( de toutes les façons yayi même l'a dit le premier et Azanai a récemment enfoncé le clou) Komi Kouche pour toi n'a rien fait?...Vraiment il faut être de mauvaise foi pour parler de règlement de compte!

  • Seko
    il y a 1 an

    Quels règlements de comptes contre des voleurs avérés qui ont choisi de fuire pour esquiver la Justice? Évidemment, ceux qui profitaient de ce régime de fraudes et de détournements de déniers publics ne peuvent que japper. On vous comprend.

  • Seko
    il y a 1 an

    Quels règlements de comptes contre des voleurs avérés qui ont choisi de fuire pour esquiver la Justice? Évidemment, ceux qui profitaient de ce régime de fraudes et de détournements de déniers publics ne peuvent que japper. On vous comprend.