SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Production de fruits : le Bénin importe 8800 plants de manguiers du Mali

Falilatou Titi
publié le 14 août 2019

Jeudi 8 août 2019, le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, a procédé à la remise de milliers de plants à des producteurs dans la commune de Klouekanmey dans le département du Couffo.

des-paniers-de-mangues Des paniers de mangues

Le gouvernement béninois veut redynamiser le secteur agricole. Après l’anacarde, l’ananas et bien d’autres c’est au tour du manguier. Pour propulser la production de cette espèce végétale, le gouvernement a importés des plants du Mali pour les mettre à la disposition des producteurs béninois. Dans ce cadre, 8 800 plants de manguiers greffés ont été remis à 24 producteurs à Klouekanmey, dans le département du Couffo.

Ces plants, lit-on sur le site du gouvernement, serviront à la reproductivité et la plantation de 4 000 hectares au moins d'ici à 2021 à l'échelle du pays. « Dans la volonté du gouvernement de diversifier les filières à l'exportation, mon département ministériel démarre ce jour 8 août 2019, la promotion de la filière mangue par un appui aux exploitants avec la mise en place des plants de variété Kent pour la plantation en culture pure de 40 hectares à raison de deux hectares par producteur bénéficiaire », a expliqué Gaston Dossouhoui, Ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche.

Selon le ministre, cette opération constitue une action pilote.  En tant que noyau elle permettra au gouvernement d’atteindre un de ses objectifs qui est d’œuvrer pour la transformation socio-économique du monde agricole et rural au Bénin. « Notre conviction est qu’une bonne exploitation des potentialités agricoles locales permet de générer durablement de la nourriture, des revenus et des emplois », a laissé entendre le ministre Dossouhoui.

A en croire le ministre de l’Agriculture, des actions de facilitation à l’implantation d’unités performantes de transformation par les privés seront menées. Objectif, explique-t-il, faire de sorte que les productions de mangues à venir profitent à la fois à l’exportation qu’à la consommation locale.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci