SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : « irrégularités » dans les formations sanitaires, le gouvernement prend des mesures

Falilatou Titi
publié le Aug 31, 2019

Après trois mois d’investigation minutieuse, la commission chargée du contrôle des structures de prestations des soins médicaux, a livré ses résultats. Les membres de la commission étaient face aux hommes des médias, vendredi 30 août 2019 à Cotonou, au Ministère de la santé.

blaise-ayivi-coordonnateur-de-la-commissions-chargee-du-controle-des-structures-de-prestations-des-soins-medicaux Pr Blaise Ayivi (au milieu), Coordonnateur de la Commission chargée du contrôle des structures de prestations des soins médicaux

« Des irrégularités et des déviances persistent dans bon nombre de nos hôpitaux et centres de santé aussi bien publics que privés. » C’est la substance des de la sortie médiatique de la Commission chargée du contrôle des structures de prestations des soins médicaux au Bénin. En trois mois, apprend le Coordonnateur de la commission, des équipes ont effectué des saisines et des visites d’immersions dans les hôpitaux et centres de santé sur toute l’étendue du territoire national.

Ainsi, de juin à août 2019, cette commission mise en place par le Président Patrice Talon, a opéré des saisines sur la base des dénonciations directes ou via les réseaux sociaux, à la demande de l’autorité ou encore de sa propre initiative. « La commission a réalisé 7 sorties pour saisines ; elle a poursuivi le contrôle des formations sanitaires du département du littoral et a entrepris des rencontres avec d’autres institutions en vue de renforcer la collaboration pour un meilleur accomplissement des objectifs qui lui sont assignés », a fait savoir Pr Blaise Ayivi, Coordonnateur de la Commission chargée du contrôle des structures de prestations de soins médicaux.

Violations des règles

Dans le département du Littoral, poursuit-il, 111 formations sanitaires publiques et privées ont été visitées entre le 17 juin et le 30 août. « Le contrôle en immersion dans les différentes formations sanitaires de Cotonou montre qu’il existe plusieurs cabinets dont les promoteurs sont des agents paramédicaux qui ne respectent pas les limites de leurs compétences », a déploré le Professeur Blaise Ayivi. Des résultats de la Commission, il ressort également que certains cabinets de soins infirmiers se comportent comme « des cabinets ou cliniques de médecin ou spécialiste en effectuant des consultations et de soins de médecins ». En procédant ainsi, fait remarquer le Coordonnateur, ces formations ne respectent pas les normes sanitaires en vigueur en République du Bénin.

Suite aux manquements observés, la commissions a opéré la fermeture de plusieurs centres de santé privés, donné des avertissements ou instructions à d’autres formations sanitaires. Pour endiguer à jamais ces irrégularités et déviances constatées dans les formations sanitaires, la commission exhorte les populations à faire des dénonciations de tout genre. Le numéro WhatsApp du Ministère de la santé pour les plaintes: 91 44 44 44 est d’ailleurs ouvert à cet effet. Quant aux prestataires de soins, ils sont invités à mettre en œuvre les recommandations formulées à leur endroit.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci