SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Bénin/Education : les premières tendances de l’évaluation des enseignants

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le 4 septembre 2019

Le ministre de l’Enseignement supérieur et celui de l’Enseignement secondaire étaient mardi 03 septembre 2019 au lycée technique Coulibaly de Cotonou. Objectif de cette visite : constater l’évolution de la correction des copies des enseignants reversés en 2008 et les aspirants au métier d’enseignant.

evaluation-ace Des enseignants lors de la composition le 24 août dernier

S’imprégner du niveau d’avancement de la correction des enseignants et aspirants du métier d’enseigner. C’est l’objectif de la visite mardi 3 septembre 2019 de Mahougnon Kakpo, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle et de Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur au lycée Coulibaly à Cotonou mardi 3 septembre 2019.  « Nous avons sillonné toutes les salles. Nous avons rencontré les enseignants correcteurs et nous avons pris le niveau de la correction », a laissé entendre Mahougnon Kakpo à la fin de la visite.

Selon le ministre Kakpo, la correction au lycée technique Coulibaly, centre national de correction, se déroule dans une ambiance bon enfant. S’agissant des premières tendances, le ministre de des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle  affirme que les moissons sont bonnes. « Nous avons eu quelques tendances. Cela augure de bonne chose pour nos enseignants. Les notes varient parfois de 00 à 17, parfois de 05 à 18 », a-t-il indiqué.

Interrogée à sa sortie du centre, Marie-Odile Attanasso a, quant à elle, mis l’accent sur la nécessité de cette évaluation diagnostique qui a regroupé près de 13579 enseignants le 24 août dernier. « L’évaluation était nécessaire. Nécessaire pour permettre à la jeune génération, à nos enfants d’être bien formés » a-t-elle martelé.


  • Gbetoho Prudence
    il y a 1 mois

    Félicitations à l'ONG Benin excellence pour ses nobles actions.