SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin/Enseignement supérieur : Attanasso met en garde Eléonore Yayi

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le 6 septembre 2019

 Sortie du gouvernement à la faveur d’un remaniement ministériel, Marie-Odile Attanasso a averti son successeur Eléonore Yayi Ladekan sur la ruse, l’intrigue et la compromission de certains cadres. C’est lors de la passation de charges vendredi 6 septembre 2019.

Eléonore Yayi Ladekan désormais aux commandes du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Nommée à la faveur du remaniement ministériel jeudi 5 septembre, la nouvelle patronne du ministère de l’Enseignement supérieur a pris services ce vendredi 6 septembre 2019 lors d’une cérémonie de passation de charges.

Lors de cette cérémonie, Marie Odile Attanasso, la désormais ministre de l’Enseignement supérieur, a tenu à remercier le personnel du ministère qui n’a ménagé aucun effort dans l’accomplissement de son devoir.

A l’en croire, ces trois années et six mois passés au gouvernement lui ont permis de découvrir de nouvelles réalités au sein ministère dont elle a eu la charge. Des réalités qui se résument en trois maux dont « la ruse, l’intrigue et la compromission » de certains cadres dudit ministère. L’ex-ministre a averti son successeur sur ces comportements.

A sa prise de parole, Eléonore Yayi Ladekan, la ministre entrante a, avant tout propos, félicité Marie Odile Attanasso pour avoir posé des actions de grandes envergures visant à rehausser le niveau de l’enseignement supérieur avant d’indiquer qu’elle est imprégnée des grands défis qui l’attendent à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur et de recherche scientifique. Lesquels défis qui seront la poursuite des réformes allant dans le sens de l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur, de l’amélioration de la vie des étudiants et celle de son personnel. Selon elle, la tâche ne sera pas facile mais c’est possible quand l’engagement de tout le monde y est.

Eléonore Yayi Ladékan, l’actuelle ministre de l’enseignement supérieur a été ministre des enseignements maternel et primaire (MEMP) sous l’ancien président Boni Yayi et Directrice de la Centre des œuvres universitaires et sociales de l’Université d’Abomey-Calavi.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci