SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : bouée de sauvetage pour les universités privées menacées de fermeture

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le 11 septembre 2019

Par un communiqué ce mardi 11 septembre 2019, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique invite les promoteurs des établissements privés n’ayant ni d’agrément, ni d’autorisation à faire parvenir les pièces manquantes à leurs précédents dossiers.

Seconde chance pour certains établissements privés d’enseignement supérieur. A peine installée dans ses fonctions vendredi 06 septembre 2019, Eléonore Ladékan Yayi  prend en charge les dossiers chauds de son ministère. La nouvelle ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a sorti mardi 11 septembre un communiqué.

Dans la note, la nouvelle ministre convie les promoteurs des établissements privés n’ayant ni d’agrément, ni d’autorisation de poursuite d’ouverture, à de faire parvenir les pièces manquantes susceptibles de lever la fermeture ou d’obtenir l’agrément.

Selon le communiqué, les promoteurs des établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) ont jusqu’au vendredi 20 septembre pour apporter ces pièces manquantes.

Après une étude visant à réformer le secteur des Epes au Bénin, la direction des établissements privés d’enseignement privés d’enseignement supérieur (Depes) a publié récemment une liste provisoire de 29 établissements en phase avec les textes. 103 universités sont inscrites sur la liste provisoire des Epes à fermer à partir de l’année académique 2019-2020. 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci