SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Bénin/Programme PartiCiP: un forum sur les cellules de participation citoyenne 10 ans après

Reliou Koubakin (Coll)
publié le 9 novembre 2019

Le jeudi 14 novembre prochain se tient un forum sur l’existence des cellules de participation citoyenne (CPC).

benin programme particip Martin Assogba et Blanche Sonon, les deux premiers responsables du programme PartiCip

 

Les cellules de participation citoyenne (CPC) sont des relais dans les 77 communes du Bénin de l’ONG Alcrer et du réseau Social Watch Bénin. Depuis une décennie, ces cellules constituent un mécanisme de participation citoyenne dans les villes et villages du Bénin. Selon les responsables des deux organisations de la société civiles, ces cellules contribuent à la gouvernance des communes du Bénin. Pour Blanche Sonon, présidente de Social Watch Bénin, vice-présidente par ailleurs du comité de pilotage et de suivi du programme PartiCiP, les actions, quoique concrètes sur le terrain des CPC, sont à faire connaître.

C’est pour cela, soutient-elle « il est apparu important pour l’ONG Alcrer et Social Watch Bénin de marquer un arrêt pour apprécier le chemin parcouru et projeter le mécanisme des CPC dans l’avenir ».

Communications et plus encore

Cet arrêt sera marqué le jeudi 14 novembre prochain à Cotonou à travers un forum sur la décennie d’existence des cellules de participation citoyenne. « Le but de cette activité est de célébrer une initiative citoyenne qui fait école dans la sous-région, d’identifier les défis qui se posent encore à la pérennisation des CPC et de réfléchir aux perspectives », a poursuivi Martin Assogba, président de l’ONG Alcrer et président du comité de pilotage et de suivi du programme PartiCiP. Il a ajouté que ce forum sera marqué par des communications sur l’histoire des CPC, des discussions en panel. Différents acteurs tels que des CPC, des mairies, des radios et des partenaires techniques et financiers vont être en outre honorés et primés.  

Le chiffre mille

Composées de 15 organisations de base, les cellules de participation citoyenne sont apolitiques et très bien appréciées dans les communes du Bénin, a fait savoir Martin Assogba. Elles y ont par ailleurs réalisé des prouesses, notamment la mobilisation par les communes de leurs ressources propres.

Pour Gervais Loko, chargé de programme à Alcrer, la reddition des comptes par les communes est devenue plus obligatoire grâce à l’action des CPC. Ces cellules ont réalisé, ajoute-t-il, plus de mille visites de chantiers, concrétisant ainsi leur ambition d’associer les citoyens à la gestion des collectivités territoriales dans lesquelles ils résident, cela pour leur propre épanouissement. 


  • rardProdo
    il y a 12 jours

    hi :) bross :)