SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Bénin/Parquet de Cotonou : 187 crimes, 3370 délits et 4183 contraventions en 2019

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Nov 23, 2019

Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou, a fait l’état des lieux des activités de l’année judiciaire 2018-2019. Vendredi 22 novembre 2019, le magistrat a tenu une séance de travail avec les Officiers de Police Judiciaire (OPJ).

mario-metonou-procureur-tribunal-cotonou Mario Mètonou, Procureur de la République près le tribunal de Cotonou

L’année judiciaire 2018-2019 a été prolifique en terme de procédures judiciaires enregistrées au Parquet de Cotonou. C’est ce qui ressort du bilan présenté par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou. Les Officiers de la Police Judiciaire (OPJ), apprend le magistrat, ont produit pour le paquet 7 707 procédures en 2019. « Les 7 707 procédures sont composées de 4 183 contraventions, 3370 délits et 187 crimes », a-t-il précisé. Mario Mètonou a fait également savoir que cette moisson judiciaire est un record comparativement aux deux dernières années. « Les 7 707 procédures sont en constante augmentation par rapport au bilan de 2017 et 2018, soient 5 021 et 5 302 », a-t-il ajouté.

A cette occasion, le procureur a décerné un satisfecit à l’Office Central de Protection des Mineurs (OCPM) qui est l’Unité de la Police Judiciaire qui a fourni le plus de procédures. « Je voudrais saluer le travail important abattu par l’OCPM dont la majorité des procédures sont liées à la défaillance des parents », a-t-il indiqué. Selon le juriste, certains Béninois ignorent encore qu’ils tombent sous le coup de la loi lorsqu’ils n’assurent pas leurs responsabilités parentales. Ensuite vient dans l’ordre le Commissariat du premier arrondissement et le Commissariat Central de Cotonou.

Pour finir, le procureur Mario Mètonou a rappelé aux OPJ le respect de l’article 22 du Code de procédure pénale qui leur fait obligation d’un état mensuel de de leur Unité au parquet.


  • Youfi kader
    il y a 23 jours

    Bonjour monsieur je suis de nationalité algérienne une personne de race blanche qui je ne connais pas elles c est servi de mon Facebook pour faire des vidéos nue je ne suis jamais allé au benin si elles as pirater mon Facebook d algeri pour me faire du chantage elles as demandé 500 us dollars ou elles fait passer là vidéo sur Facebook qu'elle la remis au directeur de la société Facebook pour qui la diffuse demain est elles a des imprimés me consernant je demande justice et des frais si elle diffusé cette vidéo Le directeur de l argent Facebook veux aussi sa part j'ai refusé voyer cette affaire de plus près