SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin : des femmes chefs d’entreprise formées sur le financement à Cotonou

Ozias Hounguè
publié le 1 décembre 2019

Un atelier de formation sur l’accès des financements alternatifs a été organisé à Cotonou au profit des femmes chefs d’entreprises. Objectif : permettre aux femmes chefs d’entreprise d’accéder plus rapidement aux financements et d’accroitre la performance de leur entreprise.

« Le financement de l’entreprise ». Tel est le thème d’un atelier de formation qui s’est ouvert vendredi 29 novembre 2019. L’atelier de formation vise à outiller pendant deux jours (28-29 novembre 2019) plusieurs femmes chefs d’entreprise sur les différentes modalités pour obtenir des financements auprès des institutions financières. Il est organisé sur initiative de la Fondation Adèle Tokou-Dada en collaboration avec le Ministère du travail et de la fonction publique et d’autres structures afin de régler les problèmes liés à l’accès aux financements alternatifs des femmes chefs d’entreprise.

A l’ouverture de l’atelier, Michaël Dada Amos, président de la Fondation Adèle Tokou-Dada, a présenté les missions de la fondation dont la promotion de la gente féminine.  « Aujourd’hui, nous lançons cet atelier sur le financement des entreprises dirigées par des femmes parce que nous voulons bouger les lignes. C’est pour nous, une rencontre où nous allons trouver des mécanismes pour pouvoir aider toutes ces femmes porteuses de projet à accéder au financement », a-t-il déclaré.

Au terme de ces deux jours de formation, la capacité de ces femmes chefs d’entreprise devrait être renforcée sur les thématiques telles que : la Stratégie d’entreprise, l’art et la science de la communication, les fondamentaux de la fixation des produits et services, l’accès au prêt bancaires, les Agrégats macroéconomiques du Bénin, le capital-investissement et les opportunités de l’entreprise via la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Faciliter l’accès aux financements des femmes chefs d’entreprise

Selon les indicateurs de la Société financière internationale (SFI), le Bénin a un gap de 400 milliards de FCFA en terme de financement pour les PME/PMI avec 24 % des parts réservées aux femmes. Très peu de femmes possèdent des entreprises. « Nous savons que les femmes sont de très bonnes gestionnaires que les hommes. Qu’est-ce qu’il y aurait de mieux de relever le moyen de financement de ces femmes entrepreneures ? », s’est interrogé Christian Assossou, représentant des sponsors.

Selon lui, l’éducation des femmes chefs d’entreprise dans le sens de l’accès aux financements serait très importante pour le développement économique du Bénin. « Il faut un accompagnement, du coaching pour qu’elles passent à un niveau de maturité initiale à un niveau de maturité disciplinaire. C’est pourquoi nous avons accepté d’accompagner la fondation dans sa volonté de développer économiquement les femmes », a-t-il expliqué. 

Pour Adidjatou Mathys, Ministre du travail et de la fonction publique, cette formation vient à point nommé. Car, explique la ministre, elle intervient dans un contexte où il n’y a pas beaucoup de femmes chefs d’entreprise au Bénin. « Il est donc important d’encourager les femmes qui parviennent à s’établir chefs d’entreprise et à créer des emplois. L’accès au financement étant souvent un handicap pour le développement des affaires des femmes chefs d’entreprise », a conclu Adidjatou Mathys.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci