SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Bénin/Dialogue social : l’heure du bilan chez le ministre Hervé Hèhomey

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le Dec 29, 2019

Le ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hèhomey, a lancé les travaux du comité sectoriel du dialogue social de son département le jeudi 26 décembre 2019 à Cotonou.

herve-hehomey(Au milieu) Hervé Hèhomey, Ministre des Infrastructures et des Transports lors de l'ouverture des travaux sur dialogue social

Cadres et partenaires sociaux du ministère des infrastructures et des transports (MIT) font le bilan des discussions en matière du dialogue social en 2019. L’objectif visé par le Comité sectoriel organisant ce dialogue social est de partager les actions de succès et de réfléchir afin d’améliorer les imperfections pour l’année à venir. Selon le ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hèhomey ces travaux consistent à faire la synthèse de tous les échanges qui ont eu lieu en 2019. « Il s’agit d’évaluer de façon objective les recommandations faites au cours de l’année », a-t-il déclaré.   Selon lui, la productivité et la performance du secteur des infrastructures et des transports sont recherchées à travers ces séances.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que « ces assises du comité sectoriel pourraient être la dernière parce que le gouvernement entend mettre sur pied une commission paritaire qui se chargera désormais du dialogue social ». Pour sa part, le président exécutif du Comité sectoriel du dialogue social, Joseph Ahissou a clamé l’importance du dialogue entre partenaires. « Le dialogue est non seulement une nécessité, mais également une vertu à cultiver car il favorise le consensus et la compréhension dans le monde du travail », a indiqué le directeur de cabinet du ministre des transports.

Le représentant des partenaires sociaux, Athanase Houssou a quant à lui, salué les efforts du gouvernement pour la satisfaction de certaines revendications. Toutefois, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs du ministère des Infrastructures et des Transports (Syntra-MIT) a déploré la limitation des droits de grève.  


  • Anagonou janvier
    il y a 7 mois

    Bon retour à l ancien PR