SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Sahel : 220 soldats français supplémentaires pour lutter contre le terrorisme

Ozias Hounguè
publié le Jan 14, 2020

Réunis au Sommet de Pau lundi 13 janvier 2020, les dirigeants du G5 Sahel et de la France ont pris de nouveaux engagements dont l’envoi de 220 militaires supplémentaires pour lutter contre la recrudescence du terrorisme au Sahel.

sommet-de-pau Les Chefs dirigeants du G5 Sahel et le président français au Sommet de Pau

La France va renforcer sa présence militaire au Sahel avec un contingent de 220 militaires. Ces soldats vont renforcer les 4.500 hommes de la force Barkhane. C’est l’une des résolutions phares prises par les Chefs d’Etat du Niger, du Tchad, du Burkina, du Mali, de la Mauritanie et de la France au cours du Sommet qui s’est achevé lundi 13 janvier 2020 à Pau.

Les présidents du G5 Sahel ont signé avec la France une déclaration conjointe dans laquelle ils souhaitent voir la France poursuivre ses efforts de lutte militaire contre les groupes terroristes dans la région, apprend BBC Afrique. Ils ont annoncé la création d'une « Coalition pour le Sahel ». La qualité de la formation des militaires des armées des pays du Sahel était également au centre des préoccupations. Les dirigeants du G5 Sahel et de la France veulent désormais augmenter leur capacité et renforcer la formation militaire. Selon RFI, un « commandement conjoint de la force Barkhane et de la force du G5 Sahel » est aussi annoncé pour mettre un terme au terrorisme dans cette zone.

Depuis quelques années, les pays du G5 Sahel à savoir le Burkina Faso, le Niger, le Mali, La Mauritanie et le Tchad font face au phénomène du terrorisme marqué par des attaques régulières de Jihadistes contre l’armée. Semaine dernière, le Niger a encore perdu 89 militaires dans une attaque menée par des terroristes contre une de ses bases militaires à Chinagoder.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci