SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Bénin - Parakou : un pasteur et 03 personnes arrêtés après la découverte d’un corps d’enfant

Olivier Ribouis
publié le Jan 21, 2020

Après la découverte macabre du corps d’un enfant de 05 ans dans la matinée de ce mardi 21 janvier 2020 à Parakou, les enquêtes ont conduit à l’arrestation d’un pasteur, des parents et d’un voleur de valise.

L’information choquante de la journée de ce mardi 21 janvier 2020 est la découverte dans la matinée du corps sans vie d’un enfant de 05 ans caché dans une valise à Parakou. Après la découverte macabre faite  sur un chantier au quartier Madina dans le  premier arrondissement, les enquêtes immédiatement ouvertes ont déjà permis de mettre la main sur plusieurs personnes.

Selon des informations parvenues à Banouto, 04 personnes sont déjà placées en garde à vue. Il s’agit d’un pasteur, du père et la mère du petit enfant ainsi qu’un voleur. Avec les premières auditions, on en sait un peu plus sur les circonstances du drame et de la découverte macabre qui écœure plus d’un.

Il ressort que le petit enfant retrouvé mort était souffrant de drépanocytose. Ses parents pensant avoir un miracle, l’auraient amené dans une église pour des séances de prière. Là-bas, chez le pasteur, dans la nuit du lundi, le petit qui aurait fait une chute et cogné sa tête contre le sol aurait rendu l’âme dans ce qu’on pourrait appeler un accident domestique.  Après ce décès tragique les parents, apprend-on, devraient ramener le corps à Cotonou pour l’inhumation. Faute de moyens pour se payer les services d’un corbillard, ils ont camouflé le corps dans une valise avec des habits pour le transporter dans un bus de Parakou à Cotonou. Pendant l’embarquement, nous fait-on savoir, la valise a été dérobée par un voleur. Celui-ci, une fois au moment de vider la valise découvre le corps sans vie dont il va se débarrasser  sur le chantier où la découverte macabre sera faite.

Arrêtés et en garde à vue, les parents, le pasteur ainsi que le voleur de valise devront encore mieux s’expliquer devant le procureur de la république.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci