SECURITE HUMAINE 3 Commentaires

Bénin : 05 ministres démarchés pour la levée de l’état de siège à Savè

Ozias Hounguè
publié le Jan 28, 2020

Les sages de Savè se mobilisent pour la levée de l’état de siège imposé par les autorités béninoises et un retour définitif de la paix dans leur commune, théâtre de violences meurtrières en début d’année.

Les sages de Savè, commune du centre Bénin, font des pieds et des mains pour la levée de l’état de siège et le retour de la paix dans leur localité, théâtre de violences début janvier 2020. Selon Frissons radio, une délégation composée de 08 sages de cette ville du département des Collines a rencontré semaine dernière 5 ministres du gouvernement Talon dont celui de la défense, Alain Fortunet Nouatin, de l’enseignement supérieur, Eléonore Yayi Ladékan, et de la Justice, Sévérin Quenum. Lundi 27 janvier 2020, la délégation a été aussi reçue par le président du Conseil économique et social (CES), Augustin Tabé Gbian.

Doléances des sages à l’Etat béninois

Sur les ondes de Frissons radio, Jean-Pierre Edon, l’ex-chef de protocole de Boni Yayi et porte-parole de la délégation des sages de Savè a déclaré que leurs doléances à l’endroit de l’Etat béninois portent sur trois points. Les deux premières doléances, a-t-il expliqué, porte sur la fin de l’état de siège imposé à la ville de Savè, et l’arrêt des interpellations par la police républicaine qui seraient à l’origine des derniers troubles.

 « La troisième (doléance, ndlr), c’est la libération d’un détenu celui dont l’arrestation à entrainer le soulèvement populaire parce que les forces de l’ordre cherchaient quelqu’un. A défaut de mettre la main sur celui-là, ils ont pris un autre. Nous avons demandé que celui-là aussi soit libéré. Ce sont des doléances que les autorités ont promis d’étudier, mais à la lumière de la loi », a-t-il explicité.

En attendant, la délégation a sollicité un « un moratoire », le temps d'aller rencontrer la population afin de leur expliquer les choses et avoir d’elle ses contributions pour la restauration de la paix.  Le porte-parole Jean-Pierre Edon a également précisé que la délégation après les discussions avec les autorités compte se rendre à Savè en fin de semaine pour rencontrer les différents protagonistes.

Depuis juin 2019, les actes de violences sont répétitifs dans cette localité. Les dernières enregistrées début janvier ont  fait deux morts dans le rang de la population civile et 09 blessés du côté des forces de sécurité et de défense selon les autorités judiciaires.

 


  • Aguemon prosper
    il y a 6 mois

    Je n'ai pas bien compris un passage du post: " A DEFAUT DE METTRE LA MAIN SUR INDIVIDU QUE LA POLICE CHERCHAIT LA PR A ARRÉTÉ UNE AUTRE PERSONNE" LA Délégatiin des Sages de Savè demandent de liberer celui là. Il demandent de libérer celui là qu'on cherchait aussi. Veulent ils parler du général sans galons Faléti?? Si c'est ça,dites leur de rester chez eux et de ne même pas chercher à voir Talon. On ne piétinent pas les testicules de la même personne deux fois.. ils étaient où quand Faléti " prenait le grade de général hors du camp militaire"??

  • Adam SEIDOU
    il y a 6 mois

    Aucun sage n'a parlé de la libération de Faleti mon frère Aguemon Prosper. Ayons donc des idées constructive et non destructive. Merci.

  • rso
    il y a 6 mois

    personne ne parle de faleti mais plus tôt Alfred