SECURITE HUMAINE 3 Commentaires

Sacrifice humain à Cotonou : une prostituée ciblée avant le choix de la petite fille

Olivier Ribouis
publié le Feb 12, 2020

Arrêtés et sous mandat de dépôt en attendant leur procès en mars prochain, les auteurs  présumés de l’assassinat de la petite Gracia avaient recherché en vain une prostituée.

assassin-petite-fille-cotonou Les auteurs présumés de l'assassinat de la petite Gracia

L’info vaut un appel à plus d’attention pour les professionnelles du sexe à Cotonou. Les présumés assassins de la petite Gracia dont le corps a été retrouvé à Sainte Rita avaient d’abord été à la recherche d’une prostituée. C’est ce qu’a indiqué à la presse mardi 11 février le procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou.

Selon le procureur qui a rencontré la presse après avoir reçu les deux complices, un charlatan de circonstance et un arnaqueur professionnel, c’est courant janvier qu’ils ont discuté de quoi faire pour « un pouvoir mystique » devant aidé l’escroc à « convaincre facilement ses victimes d'escroquerie ».

Pour sa mission, le « charlatan de circonstance », indique le procureur, a « fait savoir à son ami qu'il aurait besoin d'argent pour acheter quelques ingrédients mais aussi et surtout qu'il faudra procéder à un sacrifice humain pour prélever des organes ». Afin d’obtenir les deux organes humains  recherchés que sont  le « cœur » et  l’« encéphale »   qui  «  devraient rentrer dans la composition d'un savon et d'une pommade magique », la première cible pour eux était une prostituée. « Dans un premier temps les deux complices ont retenu d’inviter une prostituée à passer la nuit au domicile du charlatan puis d’en profiter pour la tuer et prélever les organes. A trois reprises, ils échoueront dans cette tentative », révèle procureur Mètonou des aveux qu’auraient faits les deux prévenus.

Après l’échec de la recherche d’une prostituée, indique le patron du parquet de Cotonou, « c’est alors que le charlatan a orienté son choix vers une cible plus facile à atteindre : la petite Garcia Prunelle qui avait l’habitude de s’amuser avec lui ».  La petite  a été « assommée par un objet contondant puis un couteau lui a été enfoncé dans la gorge du côté gauche », selon la description donnée du crime. Elle était « très attachée » au charlatan, voisin de ses parents, qu’elle « n’hésiterait pas suivre ».

Prison à vie

mario-metonou Mario Mètonou, le procureur de la république près le tribunal de Cotonou

Désormais gardés à la prison civile, les deux présumés assassins seront jugés lors de la prochaine session criminelle du tribunal de Cotonou.  En prélude à leur procès, annonce le procureur Mètonou, « Ils ont été inculpés des chefs d’assassinat et de pratique de charlatanisme ».  Ces faits, a-t-il ajouté, sont « prévus et punis par les articles 458 ; 468 à 471 et 475 de notre code pénal. Ils sont punis de la réclusion criminelle à perpétuité ».

A l’occasion du jugement, le procureur « horrifié » par la gravité du crime promet faire feu de tout bois pour obtenir « une peine exemplaire » aux  auteurs de l’assassinat de la petite Gracia.

 


  • TC HARO BEMOU
    il y a 5 jours

    Est-ce que nous les noirs sommes nous demandé à quel siècles de leur indépendence les États occidentaux étaient avant d'abolir la peine de mort? La petite Gracia ne mangera plus alors que l'argent du contribuable va nourrir ces criminels

  • [email protected]
    il y a 5 jours

    Quel bon argent ils auront même HARO Bemou?? Si l'argent se gagnait facilement Cohen pourquoi depuis ces siècles ces ritualistes ne sont jamais riche ?? Aucun fétiche ne se nourrit du sang humain... Que l'âme de cette pauvre Gamine innocente repose en paix... Dieu où es tu ?? Pourquoi restes tu silencieux pendant ces moments ??

  • Mindébaho-énamonho
    il y a 3 jours

    Vraiment je me demande si avec ça, comme peine de mort et c'est l'argent du contribuable ki va le nouri. Je préfère kon trouve d'autre solutions. Pour ne pas trop...