SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Des étudiantes déshabillées en plein cours pour un contrôle de menstruation en Inde

Olivier Ribouis
publié le Feb 17, 2020

68 étudiantes d’une université pour femmes dans l’Etat de Gujarat en Inde ont été forcées à se déshabiller pour un contrôle de menstruation.

etudiantes-deshabillees-inde

C’est une affaire d’atteinte à la dignité qui fait encore parler de l’Inde. Des étudiantes forcées de se déshabiller pour donner la preuve qu’elles ne sont pas en état de menstruation.

Les faits rapportés par Rfi  et plusieurs autres médias se sont produits dans l’Etat du Gujarat. De réputation conservatrice et rigoriste, une université affiliée une secte hindou n’autorise pas ses étudiantes en période de menstruation à entrer en contact avec leurs camarades. Soupçonnant des étudiantes d’avoir enfreint au règlement un surveillant  de l’établissement s’est plaint auprès du principal. A réaction de celui-ci ne s’est pas fait attendre.  « Le principal a alors exigé en plein cours de 68 étudiantes qu’elles enlèvent leurs vêtements, de force, à la file, et en les insultants », apprend Rfi.

Ceci est une énième humiliation pour les étudiantes qui ont cette fois-ci décidé de ne plus se taire. Les révélations des jeunes femmes ont provoqué une onde de choc dans les médias locaux. « L’horreur au Gujat », a titré India Today. Le directeur de ce centre de fondamentaliste hindou a été mis aux arrêts. Il fait également objet d’une enquête réclamée par la commission nationale pour les femmes.


  • Charles
    il y a 1 mois

    Ont elles été reconnues en état de menstruation ? Si oui, elles ont enfreint aux règles de ladite université et ne peuvent s'en prendre qu'à elles mêmes.