SECURITE HUMAINE 2 Commentaires

Pasteur Edgard Guidibi: condamné avec sursis, l'ex-conseiller de Yayi libre

Ozias Hounguè
publié le Mar 10, 2020

Le procès du pasteur et ex-conseiller de l’ex-président Boni Yayi, Edgard Guidibi s’ouvre ce mardi 10 mars 2020 au tribunal de Cotonou. Il est mis sous mandat de dépôt dans une présumée affaire d'escroquerie.

edgard guidibi Edgard Guidibi

 

Edgard Guidibi face à la justice de son pays. Placé en détention provisoire à la prison civile de Cotonou depuis le 27 février 2020, le pasteur Edgard Guidibi va voir s’ouvrir son procès ce mardi 10 mars 2020 devant des juges du tribunal de première instance de Cotonou.

L’ex-conseiller de Boni Yayi et pasteur d’une congrégation évangélique est retenu dans les liens de la détention pour une présumée affaire d’escroquerie. Le pasteur et homme d’affaires est visé par des plaintes de plusieurs personnes impliquées dans un projet de pisciculture mis en place par sa société.

Les personnes qui ont décidé de porter l’affaire devant le tribunal de première instance de Cotonou, apprennent des sources judiciaires, réclament des millions de FCFA à l’ex-conseiller de l’ancien chef d’Etat Boni Yayi.

Edgard Guidibi avait conseillé l’ancien président Boni Yayi pendant son premier mandat, entre 2006 et 2011, avant de se reconvertir dans les affaires et l’évangile. Il est plutôt connu pour ses affaires dans le domaine immobilier.

Plusieurs millions reclamés 

L'audience s’est ouverte ce mardi 10  mars peu après 9h. Ce que l’on savait avant le début de cette audience est que l’ancien conseiller de l’ex-président Boni Yayi est accusé d’escroquerie dans une affaire de pisciculture.

A l’audience de ce matin, plusieurs plaignants ont exposé leurs griefs dans ce dossier d’investissement dans une affaire de pisciculture. Les réclamations s’élèvent à plusieurs millions de Fcfa.

De nouvelles plaintes dans des affaires domaniales 

Au tribunal ce matin, de nouvelles plaintes ont fait surface. Elles portent sur des affaires domaniales. A la barre, plusieurs plaignants affirment avoir été abusés par Global Services, l’entreprise de Edgard Guidibi, réputé dans l’immobilier.

Parmi ses plaignants, certains ont eu recours à Global Services pour vendre des parcelles. D’autres, par contre, ont sollicité l’entreprise pour en acquérir.

Les chefs d’accusation

Au tribunal ce mardi, plus d’une trentaine de personnes se sont fait enregistrer comme plaignants contre Edgard Guidibi. Les plaintes portent entre autres sur le dossier pisciculture et des affaires de transactions immobilières.

Edgard Guidibi est défendu par 02 avocats que sont Me Valentin Akoha et Me Huguette Bokpè Gnancadja.

Le ministère public a retenu trois chefs d’accusation contre lui:  escroquerie, escroquerie avec appel au public, association de malfaiteurs. Pour ces trois chefs d'accusation, le ministère public demande au juge de condamner Edgard Guidibi à huit mois de prison avec sursis et à une amende de 500 000 francs CFA. Le ministère public a également demandé au juge de faire suite aux plaintes de la partie civile.

L'audience a été suspendue par le président de la Cour un peu après 15 heures et l'affaire mise en délibéré. Le verdict est attendu sous peu.

8 mois de prison avec sursis

Le verdict est tombé. Edgard Guidibi a été condamné par le tribunal de Cotonou à huit mois de prison avec sursis et à une amende de 500 000 francs CFA. Le tribunal a également reçu la constitution de partie civile des plaignants à l'exception d'un.

Condamné avec sursis, le pasteur et ancien conseiller de l'ex-président Boni Yayi sera remis en liberté.

 


  • Dd
    il y a 4 mois

    Quel est le jugement rendu? N'avez vous pas le montant du préjudice ?

  • Francis
    il y a 4 mois

    merci pour l'info. seulement que vous avez manqué des moindres précisions: comment les faits ce sont déroulés pour qu'il soit détenu? oui, il a été condamné. mais pour quel grief précisément ? puisque le ministère public en a mentionné plusieurs.