SECURITE HUMAINE 1 Commentaire

Komi Koutché: ouverture du procès de l’affaire FNM à la CRIET

Léonce Gamai
publié le Apr 3, 2020

Le procès de l’affaire de présumée mauvaise gestion au Fonds national de microfinance, dans laquelle l’ancien ministre Komi  Koutché est poursuivi, s'est ouvert ce vendredi 03 avril 2020 à la Cour de pression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), à Porto-Novo, capitale du Bénin.

komi koutché Komi Koutché

Au Bénin, l’un des procès les plus attendus s’ouvre ce jour à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), basé à Porto-Novo. C’est le procès de l’affaire FNM (Fonds national de la microfinance). Dans ce dossier, Komi Koutché, directeur général du Fnm entre 2008 et 2013, devenu plus tard ministre (Communication et Finances) et les autres prévenus sont accusés de mauvaise gestion.

Cette présumée mauvaise gestion a été révélée par un audit commandité par le gouvernement et dont les résultats avaient été communiqués début août 2017. Les montants incriminés, selon le compte rendu du Conseil des ministres, tournent autour de 85 milliards de FCFA.

Dans cette affaire, Komi Koutché, ancien ministre de l’ex-président Boni Yayi et opposant politique, est considéré comme le principal accusé. Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, il avait d’ailleurs été intercepté par la justice espagnole mi-décembre 2018.

Rejet 

La procédure de demande de son extradition vers le Bénin qui a suivi, s’est soldée par un échec.

«Le mandat sur la base duquel il a été arrêté n’est pas valable. Les éléments envoyés par le Bénin ne permettent pas de constituer  l'infraction qu'on lui reproche, faisant ainsi penser à des motifs plus politiques que juridiques. La Criet est perçue comme un tribunal non indépendant. Il y a des raisons de craindre que l’extradition et la livraison de Komi Koutché aux autorités de la République du Bénin peut entraîner la faillite de son droit par défaut et que sa poursuite pourrait être en raison de sa position politique», avait justifié la justice espagnole.

Exilé, Komi Koutché qui dénonce des « poursuites politiques » n’est pas présent au procès qui démarre ce jour.


  • lfpsddd
    il y a 4 mois

    Le procès est-il ouvert ou pas? Je n'ai rien vu dans l'article qui prouve que le procès est ouvert mais le titre donne l'impression que le procès est en cours.