SECURITE HUMAINE 9 Commentaires

Test de vaccin anti-coronavirus : «Talon ne permettra pas que les Béninois servent de cobayes»

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Apr 4, 2020

Le ministre de la communication a assuré que le chef de l’Etat béninois ne permettra pas que des tests de vaccin contre le coronavirus soient effectués sur ses compatriotes.

Les Béninois ne serviront pas de cobayes dans la recherche de vaccin contre le coronavirus. Le ministre béninois de la communication, Alain Orounla, l’assure. « Le président Patrice Talon ne permettra pas que nos compatriotes servent de cobayes pour un vaccin aux résultats aléatoires », a déclaré vendredi 3 avril 2020 le porte-parole du gouvernement face à la presse.

Le ministre Orounla a donné cette assurance dans un contexte de polémique.  Lors d’un débat sur la chaîne de télévision LCI, Jean-Paul Mira, chef de service de l’hôpital Cochin de Paris a proposé au directeur de recherche de l’institut national de la santé et de la recherche médicale, Camille Locht, de réaliser des études expérimentales contre le Covid-19 en Afrique.

« Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, de traitements, pas de réanimation ? », interrogeait Jean-Paul Mira suscitant l’ire sur le continent africain.

Plusieurs célébrités du continent dont l’animateur Claudy Siar et les footballeurs Didider Drogba et Samuel Eto’o ont donné de la voix pour dénoncer cette proposition et mettre en garde.


  • Jahdiel
    il y a 1 mois

    Et si nos chercheurs béninois analysent ce vaccin pour nous dire ce qui est dans ce vaccin pour permettre de savoir ce qu'il en est vraiment ne serait ce pas mieux avant de s'alarmer ???

  • Gabriel
    il y a 1 mois

    Bonne idée mon frère mais sommes - nous réellement capables de faire de telles vérifications dans nos laboratoires ? Sont-ils vraiment vraiment à la hauteur du niveau mondial de la recherche médico-scientifique? Autrement, serions- nous capables d'isoler chaque composant chimique ou chaque molécule de ce vaccin et en connaître tous les effets à court et moyen termes sur la santé ?Combien nos pays ont depuis les indépendances consacré à la recherche en Afrique pour que nous soyions aujourd'hui en mesure de déceler ce qui pourrait nous être caché dans un vaccin?Et puis est ce c'est par amour que ces gens veulent faire des tests sur nous ? Aujourd'hui il y a plus de morts par le fait de ce maudit virus ailleurs qu'en Afrique.Pourquoi ne pas faire ces essais en Italie,en Espagne ou aux USA,qui sont aussi durement touchés par la pandémie ?

  • Aziz
    il y a 1 mois

    Pourquoi ils ne le font pas comme l'ont fait avec la chloroquine. Tester ce vaccin chez eux puisque c'est eux qui tombent comme des mouches.

  • Youmina
    il y a 1 mois

    Merci beaucoup monsieur le president de dire non a ce vaccin ????????????????

  • Boni
    il y a 1 mois

    Écoutez, à quoi s'attendrait-on ? Qu'on nous dise que le chef de l'état va permettre le test du vaccin sur les beninois ? Lol! Tous les gouvernements font le bon samaritain. Autant éviter de compter sur les produits chimiques européens se retourner vers nos vertus thérapeutiques traditionnels. Cela regarde chacun de nous beninois et devrait commencer dès maintenant par la qualité de l'éducation des plus petits. L'école doit commencer à enseigner aux enfants les vertus et l'importance des plantes.

  • Hervé
    il y a 1 mois

    Aucune confiance en ces paroles

  • Loubier
    il y a 1 mois

    Mais y a pas de vaccin. Il s'agit juste d'utiliser le vaccin du bcg pour lutter contre les infections respiratoires dû au covud 19. Ce procédé est est est en France Espagne États-Unis Australie déjà.

  • Olivier zinsou
    il y a 22 jours

    Merci beaucoup monsieur le president d avoir Parler ainsi.qu'il aillent faire le test chez eux.dieux merci nous avons la peau bien solide contre leur virus et de temperature bien elevee pour la detruire

  • The Atlantean
    il y a 22 jours

    L'ignorance ne devrait pas nous enduire en erreurs de croire que la peau noire est invincible au COVID-19. The Virus attaque en premier lieu les organes respiratoires, ensuite les reins, le coeur.