SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Covid-Organics contre coronavirus: les vérités du président malgache sur le rejet

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le May 11, 2020

Le rejet du Covid-organics, le remède malgache contre le covid-19 par des institutions dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est dû au fait qu’il vient du continent africain, selon le président malgache Andry Rajoelina.

covid-organics Le président Andry Rajoelina présentant le Covid-organics

 

Le président malgache l’affirme sans ambages. Les organisations internationales dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS) doutent de l’efficacité du Covid-organics, remède malgache contre le covid-19 parce qu’il vient de l’Afrique. Andry Rajoelina l’a fait savoir dans un entretien exclusif à Rfi et France 24 ce lundi 11 mai 2020.

« Si ce n’était pas Madagascar, si c’était un pays occidental qui a découvert ce remède, est-ce qu’il y aurait de doute ?  Je ne pense pas », s’est d’abord interrogé Andry Rajoelina.

Il a par la suite souligné que « le problème, c'est que ça vient d'Afrique et on ne peut pas admettre qu’un pays comme Madagascar qui est le 63ème pays le plus pauvre du monde ait mis en place cette formule pour sauver le monde».

Fabriqué par l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA), le Covid-Organics, a été lancé officiellement le 20 avril 2020 comme remède contre le covid-19, un virus qui a déjà fait plus de 4 millions de contaminés dans le monde entier, dont plus de 280 000 décès.

Il a été lancé à un moment où ce pays africain comptait 121 cas de contamination dont 39 guérisons. Au 11 mai 2020, le bilan de cette pandémie à Madagascar est de 171 cas positifs dont 105 guérisons.

Selon Andry Rajoelina,  « une nette amélioration de l’état de santé des patients ayant reçu ce remède du Covid-Organics a été observée 24 heures seulement après la première prise».

Vendredi 8 avril 2020, le Dr Matshidiso Moeti, responsable de l’OMS pour l’Afrique a prévenu les gouvernements africains contre la tentation de promouvoir sans tests scientifiques le Covid-Organics. Pour elle, la Madagascar doit « faire tester (son) produit lors d'essais cliniques afin de vérifier son efficacité (...) et sa sécurité sur les populations ».

« On veut nous freiner. On veut nous décourager, voire même nous interdire d’avancer avec notre décoction. Personne ne va nous empêcher, nous sommes un pays souverain et nous sommes là pour aider notre population pour ne pas être victime ou mourir de cette pandémie », a réagi le président malgache.

Il assure que Covid-organics a suivi toutes les étapes du processus de validation d’un remède.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci