SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Coronavirus et justice : 02 condamnations à mort par visioconférence

Donald Kévin Gayet (Stag)
publié le May 21, 2020

Deux condamnations à mort ont été prononcées par visioconférence en raison de l’application de la mesure de distanciation à cause de la pandémie du coronavirus.

justice 02 condamnations à la peine capitale par visioconférence en raison du coronavirus

Deux verdicts de la peine capitale par visioconférence contre deux détenus. Ces verdicts ont été prononcés via l’application Zoom un moyen d’échanges virtuels adopté pour le respect de la mesure de distanciation en raison de la pandémie du coronavirus. 

La première condamnation a été prononcée au Nigéria le lundi 4 mai 2020. La Cour d’Ikega à Lagos a condamné à mort par pendaison Olalekan Hameed lors d’un procès en visioconférence. Selon CNEWS, il est reconnu coupable du meurtre de l'employeur de sa mère en décembre 2018.

« Je vous déclare coupable Olalekan Hameed et vous condamne à mort par pendaison. Que Dieu ait pitié de votre âme. Voici le jugement virtuel de la Cour », a déclaré le juge du tribunal cité par le groupe de la société civile Transparency International Nigeria.

Le second procès virtuel qui a encore débouché sur une condamnation à mort a eu lieu au Singapour à la mi-mai. Un Malaisien de 37 ans a été condamné à mort via un simple appel vidéo sur Zoom. Selon les informations rapportées par Cnews, il est accusé d'avoir joué un rôle dans une opération de vente d'héroïne en 2011. 

Un porte-parole de la Cour suprême de Singapour a justifié le déroulement de l’audience par visioconférence afin d’assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées dans la procédure. Cela en respect aux restrictions imposées par les autorités singapouriennes pour freiner la pandémie de Covid-19.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci