SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Mort de George Floyd : plus de 200 manifestants arrêtés à New York

Ozias Hounguè
publié le May 31, 2020

Aux Etats-Unis, la police a arrêté à New York plus de 200 personnes dans les manifestations en cours depuis la mort de George Floyd. L’afro-américain de 46 ans a succombé lundi 25 mai à son arrestation brutale par une équipe de policiers blancs.

Des manifestants contre la mort de George Floyd arrêtés 

Des centaines de manifestants arrêtés dans les émeutes en cours aux Etats-Unis suite à la mort de George Floyd, un noir américain tué par un policier blanc dans l’Etat Minnesota.

Selon des informations rapportées par RFI ce dimanche 31 mai 2020, la police de la ville de New York a procédé à l’arrestation de plus de 200 manifestants dans de violentes émeutes ayant faits plusieurs blessés dans le rang des policiers.

Des violentes manifestations sont en cours dans plusieurs Etats américains notamment à Minnesota depuis que George Floyd, un noir de 46 ans est mort pendant que quatre policiers blancs tentaient de l’interpeller.  Ces affrontements sont signalés à Minneapolis, New York, Philadelphie, Los Angeles, Atlanta et même aux abords de la Maison-Blanche, à Washington.

Des vidéos de l’incident relayées sur les réseaux sociaux ont suscité une indignation dans l’opinion et des manifestations de masse devant le commissariat où travaillait les quatre policiers.

Les quatre policiers avaient été licenciés par leur hiérarchie. Le policier à l’origine de la mort de l’afro-américain a été finalement arrêté dans le cadre de l’affaire. Il est accusé d’homicide involontaire.

Réaction de Joe Biden

L’ex vice-président des Etats-Unis et candidat à la présidentielle de novembre 2020, Joe Biden a réagi dimanche 31 mai 2020 à la mort de George Floyd. Il a déclaré que les manifestations contre la mort de l’afro-américain étaient légitimes.

« Manifester contre une telle brutalité est un droit et une nécessité. C'est une réaction éminemment américaine », a écrit le candidat démocrate dans un communiqué rapporté par Le Point.

Il juge, toutefois regrettable, s certaines scènes de violences menées par ceux qui manifestants contre les violences policières aux Etats-Unis. « Mais mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l'est pas. La violence qui met en danger des vies ne l'est pas », a déploré Joe Biden.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci