SECURITE HUMAINE 0 Commentaire

Port de casque: la CSA-Bénin sensibilise pour la sécurité du zémidjan et son client

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Jun 11, 2020

La confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin) a lancé mercredi 10 juin, avec le soutien de la Fédération générale du travail de Belgique de la région Wallonne, un projet pour la sécurité et santé au travail. Dans le cadre de ce projet, la confédération syndicale sensibilise sur le port de casque par le client du conducteur des taxi-motos.

Anselme Amoussou, secrétaire général de la CSA-Bénin (en blanc) remettant une blouse à un zémidjan

A moto, le passager est autant exposé que le conducteur en cas d’accident. Consciente de cela, la confédération des syndicats autonomes du Bénin a lancé une campagne de sensibilisation pour le port du casque, notamment par les travailleurs qui se déplacent à taxi-moto.
La campagne s’inscrit dans le cadre d’un projet de ''renforcement des syndicats de conducteurs de taxi-motos affiliés à la CSA-Bénin en matière de sécurité et santé au travail dans l’exercice de leur métier''.  Ce projet a été lancé mercredi 10 juin 2020 à Cotonou. D’une durée de deux ans, le projet fait suite d’un premier mis en œuvre par la CSA-Bénin à partir de 2006.

Dans le cadre de ce premier projet, la CSA-Bénin a mis à la disposition des conducteurs de taxi-motos communément appelés zémidjans des motos à quatre temps moins polluantes. Les conducteurs de taxi-motos ont été également sensibilisés sur l’utilité du port de casque et l’importance de circuler sur les pistes cyclables.

Le nouveau projet, a expliqué Anselme Amoussou, secrétaire général de la CSA-Bénin, est « dans la continuité parfaite » du premier. Pour ce nouveau programme, détaille Anselme Amoussou, il s’agira en priorité pour la CSA-Bénin de renforcer les capacités des travailleurs-conducteurs de taxi-motos par des formations sur le code routier en vue de l’obtention de leur permis de conduire, de développer des formations sur la gestion de leurs revenus. Ceci, pour aboutir à terme, à la mise en place d’une coopérative pour les travailleurs de cette corporation.

Sensibilisation de la population, la grande action

Des conducteurs de taxi-moto engagés à sensibiliser leurs clients

« La grande activité autour de laquelle le projet va plus se révéler est la sensibilisation de masse des populations en général et des travailleurs en particulier, sur l’utilité du port du casque sur les motos à deux et trois roues à travers la diffusion de spots », a indiqué le secrétaire général de la CSA-Bénin. Pour ce faire, la confédération syndicale a distribué 1000 blouses portant des messages aux conducteurs de taxi-motos. « Passager, passagère! Vous courez le même risque que moi, portez aussi votre casque », lit-on sur des blouses. La CSA-Bénin a également mis à la disposition des conducteurs de taxi-moto, plus de 300 casques au profit de leurs clients. Il s’agira aux clients à la fin de leurs courses de retourner le casque.

Un spot a été réalisé également avec le soutien de la Caisse nationale de sécurité sociale du Bénin. Représentée au lancement par Pascal Yvon David, la caisse de sécurité sociale s’est dite heureuse de s’associer à cette « œuvre utile ».

 

Les conducteurs de taxi-motos, par la voix de Robert Yéhouénou, secrétaire général de l’UCOTAC, a remercié la CSA-Bénin pour ce nouveau projet et a, au nom de ses pairs, promis de faire bon usage des casques mis à leur disposition pour leurs clients.

Le projet sera mis en œuvre à Cotonou, en passant par Bohicon jusqu’à Parakou dans la partie septentrionale du Bénin.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci