SECURITE-HUMAINE

Professeur décapité pour avoir montré des caricatures de Mahomet aux élèves : une onzième arrestation

( words)

Dans la suite de la triste nouvelle du professeur décapité en France vendredi 16 octobre, la police a placé en garde à vue une onzième personne.

professeurs-decapite-france

Et de 11 pour le nombre de personnes arrêtées. Alors que de nombreuses manifestations s’annoncent ce dimanche, une source judiciaire a annoncé à l’AFP qu’une onzième personne est placée en garde à vue après la décapitation d’un professeur d’histoire-géographie.  Il s’agit d’un membre de l’entourage du tueur, Abdoullakh A., le Russe tchétchène de 18 ans abattu par les policiers lors de leur intervention vendredi après le drame.

L’enseignant dont la mort suscite de vives émotions à travers toute la France a été décapité parce qu’il a montré à ses apprenants des caricatures de Mahomet à ses élèves de 4è pendant un cours sur la liberté d’expression.

C’est dans un quartier calme de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) que le drame a eu lieu. L’enseignant, décapité Samuel Paty a été tranché près collège où il donnait ses cours  par le jeune avant que celui-ci ne soit abattu de neuf balles.

Parmi les autres personnes en garde à vue, il y a un parent d’élève et un militant islamiste très actif du nom de Abdelhakim Sefrioui.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...