SECURITE-HUMAINE

Attentat à la Basilique Notre Dame de Nice : la réaction du Vatican

( words)

Le Vatican condamne l'attentat perpétré dans la basilique Notre Dame de Nice ce jeudi 29 octobre 2020. Une vague de réactions a suivi celle du Souverain pontife.

nice

Dans la matinée du jeudi 29 octobre 2020, trois personnes ont été la cible d’une attaque au couteau dans la basilique de Notre Dame de Nice. Deux personnes, un homme et une femme, ont été tuées dans l'église Notre-Dame et une troisième, sérieusement blessée, est décédée dans un bar proche où elle s'était réfugiée.

Cette nouvelle attaque n’a pas laissé indifférent le Sain siège. « Le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés », a réagi le Vatican dans un communiqué cité par AFP et repris par BFM.

« C'est un moment de douleur dans une période de confusion. Le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés. Le pape est informé de la situation et est proche à la communauté catholique en deuil. Il prie pour les victimes et leurs proches, pour que cesse la violence, pour que l'on puisse de nouveau nous regarder comme des frères et sœurs et non pas comme des ennemis, pour que le peuple français bien-aimé puisse réagir uni au mal avec le bien », indique le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni.  

Vagues de réactions de responsables religieux et politiques

La Conférence épiscopale de France a également réagi à cette attaque. « Drame à Nice. Ma prière pour les victimes et leurs proches. Dimanche, pour la Toussaint, nous entendrons le Seigneur : Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu. Heureux si l'on vous persécute à cause de moi. Car votre récompense sera grande dans les cieux» a ainsi tweeté Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF).

Le porte-parole, le père Hugues de Woillemont a également écrit : «Attentat à l’église Notre-Dame de Nice. Douleur et communion de prières pour les victimes et leurs familles. En route pour Nice. La fraternité gagnera » sur son compte tweeter.

L'évêque de Nice, Mgr André Marceau appelle à "l'esprit de pardon" et au dialogue interreligieux.  « Quelques semaines seulement après le passage dévastateur de la tempête Alex, mon émoi ne peut être que fort après ce nouveau drame qui endeuille notre diocèse. Ma tristesse est infinie en tant qu'humain devant ce que d'autres êtres, dits humains, peuvent commettre. Que l'esprit de pardon du Christ prévale face à ces actes barbares », a réagi l'évêque dans un communiqué.

L'auteur a été interpellé et a été blessé lors de l'intervention de la police et transporté à l'hôpital. Le président français, Emmanuel Macron, a activé après l’attentat, la cellule de crise au ministère de l'Intérieur. Le Premier ministre Jean Castex, quant à lui, a qualifié cette attaque de «lâche» et «barbare» depuis l’Assemblée nationale où il était en séance avec les députés.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) déclare qu'il « condamne avec force l’attentat terroriste qui s’est produit près de la basilique Notre-Dame de Nice ». « En signe de Deuil et de solidarité avec les victimes et leurs proches, j’appelle les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid » peut-on sur le compte tweeter du conseil.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...