SECURITE-HUMAINE

Insécurité à Natitingou : le maire Ouindéyama parle des attaques mortelles répétées

( words)

Depuis quelques semaines, des attaques mortelles ont été enregistrées à Natitingou dans le département de l’Atacora.

entree-natitingou

Entrée de la ville de Natitingou 

 

Psychose à Natitingou après une séries d’attaques mortelles. Depuis quelques jours plusieurs publications sur Facebook dénoncent des tueries à Natitingou, commune située dans le département de l’Atacora, au nord-ouest du Bénin.

Dans ces publications les internautes originaires de Natitingou où ayant vécu dans cette ville dénoncent des meurtres quotidiens jamais enregistrés auparavant. Contacté par Banouto, le maire Taté Ouindéyama a confirmé la situation sécuritaire tendue qui prévaut depuis quelques semaines dans sa commune. « Ça fait bientôt un mois et demi que nous vivons des temps très difficiles parce que nous avons vécu des cas d’attaques mortelles », a déploré le maire de Natitingou.

Des individus, explique l’autorité communale « poignarde ou tire à balle réelle à l’aide d’armes artisanales » sur des conducteurs de Taxi-moto (communément appelé Zémidjan, Ndlr) et partent avec leurs motos.

Selon le maire trois (3) personnes ont perdu la vie dans ces attaques enregistrées dans le 3e arrondissement de Natitingou. Avant ces attaques contre les Zémidjans, raconte le maire, toujours dans le 3e arrondissement, un homme de 70 ans environ, son épouse de la cinquantaine et un enfant un été tués dans leur concession par un « dégénéré ».

Dans leurs posts, les internautes invitent les autorités à divers niveaux à agir afin de mettre fin à cette insécurité « inquiétante » dans la cette ville administrative réputée pour son paysage, son hospitalité et son calme.

« Jusque-là les forces de l’ordre ne dorment pas, ils sont actifs même dans la nuit. C’est vrai qu’ils sont en effectif réduit. Nous sommes en train de voir comment renforcer cet effectif et je crois que d’ici à là ils seront renforcés pour plus d’efficacité », a promis le maire Taté Ouindéyama.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...