SECURITE-HUMAINE

Diary Sow : la jeune sénégalaise justifie sa "disparition volontaire" en France

( words)

Diary Sow, l’étudiante sénégalaise portée disparue en France depuis le 4 janvier 2021 se porte bien. Elle a repris contact avec l'un de ses proches qui a partagé des extraits de leurs échanges.

diary-sow-oncle-maman

De gauche à droite, la mère de Diary Sow, Diary Sow et son parrain Sergne Mbaye Thiam 
 

Où se trouve Diary Sow, l’étudiante sénégalaise portée disparue en France ? Pour l’heure il est difficile de le dire. Mais Diary Sow se porte bien. C’est du moins ce qui ressort des extraits de conversations partagés par son oncle Serigne Mbaye Thiam sur Twitter, jeudi 21 janvier 2021. « Nous avons enfin des nouvelles de #DiarySow qui va bien. Dans une lettre qu'elle m'a envoyée, suivie de plusieurs échanges ces derniers jours, elle brise le silence pour la première fois », a écrit le ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, parrain de la jeune femme portée disparue depuis le 4 janvier 2021.

Avec l’accord de la jeune étudiante et de sa famille, le ministre sénégalais a partagé quelques extraits de leurs échanges sur le réseau de l’oiseau bleu.  « Contrairement à ce que les gens semblent penser, aux paroles qu'on me prête, je ne renonce pas à ma vie d'avant. Je ne suis pas désolée d'être partie, je suis désolée des gênes occasionnées par mon départ et des gens que j'ai fait souffrir », a écrit Diary Sow à son oncle.

« La veille de mon départ encore, j’hésitais. En discutant avec toi de l’avenir qui m’attendait, que je voulais, je réalisais à quel point mon projet était insensé. Fugue ? Un mot bien péjoratif pour une quête si profonde », a poursuivi Diary Sow, rapportée par son parrain. « Toi Tonton? Tu aurais certainement cherché à me dissuader. S’il m’était possible de te demander cette faveur et que j’étais assurée qu’elle serait accueillie favorablement, m’aurais-tu permis cette petite pause, pour retrouver mes esprits? Maintes fois, j’ai failli changer d’avis », regrette-t-elle assurant qu’elle n’a pas disjoncté à cause du confinement ou d’une quelconque pression subie dans le cadre de sa préparation au lycée Louis-le-Grand à Paris.

« Ma vie était telle que je l’avais voulue, telle qu’il fallait qu’elle soit. Les doutes ? Je n’ai jamais douté de mes capacités ni de ma force. Mon départ n’est pas aveu de faiblesse. Tonton, Sache néanmoins que s’il m’avait été possible de faire autrement, je n’aurais pas agi ainsi », se désole-t-elle.

Portée disparue depuis le 4 janvier, Diary Sow estime que sa famille mérite de savoir qu’elle est en sécurité et veut rassurer tous ceux qui la recherchent qu’elle va bien. « Je suis consciente de l’audace, de la cruauté même de ma démarche. Je sais à quels tourments me livre ma décision, je pressens les conséquences qu’elle va engendrer, qu’elle engendre déjà », a -t-elle écrit, invitant son parrain à lire ses messages avec son « cœur ».

Les autorités françaises avaient ouvert une enquête pour retrouver la jeune étudiante de 20 ans, disparue dans des circonstances encore inconnues. Un proche de la Sénégalaise avait déclaré qu'il s'agirait d'une "disparition volontaire". Une hypothèse refutée par la mère de la jeune fille. 

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...