Terrorisme maritime: conclave à Abidjan pour prévenir les attaques dans le Golfe de Guinée

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 6 décembre 2017

A Abidjan, capitale économique ivoirienne, s’est ouvert mardi, un séminaire sur le terrorisme maritime. Initié par l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI), ce séminaire vise à définir les stratégies pour se prémunir contre des attaques dans le Golfe de Guinée.

terrorisme-maritime Terrorisme maritime, crédit photo Dr

Des experts d’Afrique de l’Ouest, du golfe d’Aden, de France et des Etats-Unis sont réunis depuis mardi 5 décembre à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Au cœur de ce conclave d’Abidjan initié par l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) : le terrorisme dans le Golfe de Guinée. Préoccupé par la sécurité dans cette partie de l’Atlantique s‘étendant du Liberia à l’Angola en passant par la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, Sao Tomé-et-Principe, le Congo et la RDC, l’Institut de sécurité maritime interrégional, institut d’excellence africain, a organisé avec le soutien de la coopération française, cette rencontre dans la perspective de définir les stratégies et moyens de lutte contre « le terrorisme maritime dans le Golfe de Guinée ». La région est en effet en proie à des attaques sur terre et avec la présence des groupes jihadistes, la menace d’une attaque en mer est permanente. « L’idée (du séminaire d’Abidjan Ndlr), à en croire Olivier Mornet de l’ISMI, est de donner une réponse à ce type de menace ». Dans ce sens, les experts réunis à Abidjan vont étudier « liens avec le terrorisme qui sévit dans la bande sahélo-saharienne, notamment les connections entre piraterie/brigandage maritime et groupes armés terroristes » en vue de les briser. Les experts réfléchiront également à comment mettre fin à « l’approvisionnement réel ou possible » de groupes terroristes sur terre.

Les travaux de ce séminaire, signalons-le, seront clôturés ce jeudi. 

 

 

 

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci