Bénin : Anjorin Moucharafou sorti de prison suite au scandale des Ecureuils cadets

Olivier Ribouis
publié le 7 novembre 2018

Condamnés à douze mois d’emprisonnement dont deux mois fermes dans l’affaire « tricherie sur les âges des joueurs » de l’équipe nationale cadette, l’ex-président de la Fédération béninoise de football (FBF), Anjorin Moucharafou et d’autres responsables de l’instance ont retrouvé leur liberté ce mercredi 7 novembre.

anjorin-moucharafou L’ex-président de la Fédération béninoise de football (FBF), Anjorin Moucharafou

Fin de séjour carcéral pour Anjorin Moucharafou, l’ex-patron de la Fédération béninoise de football (FBF). C’est ce mercredi 7 novembre 2018 que l’ancien président de la Fédération béninoise de football (FBF) et trois autres responsables, les sieurs Lafiou Yessoufou, Zéphirin Déguénon et Parfait Aïvodji sont sortis des liens de la justice après leur condamnation à une peine de douze mois d’emprisonnement dont deux mois fermes assorti de sursis et à  deux cent mille (200000 ) FCFA d’amende chacun dans l’affaire dite « tricherie sur les âges des joueurs » de l’équipe nationale cadette.  Selon le verdict du tribunal de première instance de Cotonou rendu le 30 octobre, ces responsables de l’instance nationale du Football béninois sont astreints à  payer à l’Etat béninois la somme de deux (02) millions de F CFA au titre de dommages-intérêts.

Un verdict jugé trop clément par ces citoyens qui estiment que la peine insignifiante par rapport au préjudice causé au Bénin. Le pays a été  disqualifié le 02 septembre 2018 par une décision de la Confédération africaine de Football (CAF) qui a décelé lors d’un test d’IRM à Niamey,  une tricherie sur l’âge de 10 des 18 joueurs présentés au Tournoi qualificatif UFOA B en prélude CAN U17.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci