CAN 2019 : Bénin, les querelles politiques en stand-by pour l’équipe nationale

Falilatou Titi
publié le 25 juin 2019

Les acteurs politiques béninois apportent leur soutien indéfectible à l’équipe nationale de football qui joue son premier match à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), contre le Ghana ce mardi 25 juin 2019 en Egypte.

affiche-de-soutien-aux-ecureuils Affiche de soutien aux Ecureuils du Bénin

Mouvanciers ou opposants, ça se mobilise pour les Ecureuils. Les acteurs politiques de tout bord ne cessent de témoigner leur soutien à l’équipe nationale de football qui entre en compétition à la CAN, ce mardi 25 juin, contre les Black Stars du Ghana. Particulièrement en cette journée, les messages des acteurs politiques se sont enchaînés sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et WhatsApp. Du président de la République au Chef du Parlement, en passant par le gouvernement et des leaders de partis politiques, personne ne veut rester à l’écart. Entre joie, fierté et encouragement, les messages fusent de partout pour galvaniser le onze national.

Dans la matinée de ce mardi 25 juin, c’est le Chef d’Etat Patrice Talon qui a fait un post sur sa page Facebook, à la direction des poulains de Michel Dussuyer, le sélectionneur béninois. « De tout cœur avec nos valeureux Ambassadeurs qui affrontent le Ghana ce mardi 25 juin 2019 à partir de 21h, heure de Cotonou. A l'unisson, soutenons-les. Allez les ÉCUREUILS ! », a écrit le président de la République.

C’est par une affiche que le président de l’Assemblée nationale a témoigné son soutien aux représentants du Bénin à la CAN 2019. Le parlementaire dit avoir vécu avec plaisir et fierté la qualification des Ecureuils à cette compétition continentale. Pour Louis Vlavonou, par cette qualification, l’équipe nationale du Bénin a confirmé ses aptitudes et sa capacité à relever « aisément » les défis qui l’attendent au sein de son groupe. « Je souhaite donc qu’à cette CAN vous portiez encore plus loin le nom et les couleurs du Bénin », espère le Chef du parlement béninois.

Le gouvernement béninois n’est pas resté en marge des soutiens à l’équipe nationale. « Nos ambassadeurs du football entrent en lice ce mardi 25 juin pour la coupe d'Afrique des nations Égypte 2019. Tous ensemble, comme une seule et unique Nation, soutenons le "Onze National" pour porter nos écureuils à la victoire ! », a écrit l’exécutif sur sa page Facebook.

Les Ecureuils d’abord, la politique après

Komi Koutché, opposant béninois et ancien ministre des finances de Boni Yayi a invité ses compatriotes à taire les querelles politiques pour soutenir les Ecureuils. « Ranger en lieu sûr les débats cruciaux de l’heure et focaliser l’attention sur le soutien de tous genres aux Ecureuils ce mardi 25 juin 2019. L'heure est à l'union des cœurs pour la victoire du 11 national », a invité l’acteur politique, sur sa page Facebook. En exil, l’ancien argentier est membre du bureau politique du parti Force Cauris pour un Bénin émergent (FCBE) de l’ex-président Boni Yayi.

« Autour des Ecureuils, point de mouvanciers ! Autours des Ecureuils, point d’opposants ! Enfants du Bénin debout ! Impossible n’est pas Béninois », lit-on sur une affiche de Claudine Afiavi Prudencio, ancienne député.

L’ex-député et secrétaire du parti Restaurer l’Espoir (opposition), Guy Dossou Mitokpè a également pensé aux Ecureuils sur sa page Facebook. « Alors que tous nos regards sont tournés vers l'Égypte, nous comptons sur vous chers amis écureuils... Ramenez nous nos 3 premiers points face au Ghana... C'est possible...Tous avec le onze national de football...C'est le Bénin qui gagne... », a écrit l’opposant. Guy Mitokpè fait partie des acteurs politiques béninois qui réclament l’annulation du parlement de la huitième législature et la reprise des élections législatives du 28 avril 2019.

La cerise sur le gâteau, dans cette vague de soutiens politiques, c’est la présence du Prof Joseph Djogbénou, président de la Cour constitutionnelle du Bénin, à la CAN 2019. Selon son attaché de presse, il suivra le premier match des Ecureuils ce 25 juin et celui du samedi 29 contre la Guinée-Bissau. « Le Prof Joseph Djogbénou aura en rencontrer les joueurs, le staff technique et les supporters pour leur délivrer un seul message : soutenir par tous les moyens le onze national », a ajouté le service presse de la Cour constitutionnelle.

La participation du Bénin à la CAN pour une 4e fois intervient dans un contexte politique miné. Le pays a été secoué ces dernières semaines par des scènes de violences, nées de l’absence des partis d’opposition aux législatives du 28 avril 2019. Les positions sont tranchées avec des acteurs qui se regardent en chiens de faïence. Mais autour du onze national, c’est convergence des vues et la synergie des énergies.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci