Scandale sexuel dans le patinage français : l’affaire Sarah Abitbol choque Teddy Riner et 53 athlètes

Donald Kévin Gayet (Stag.)
publié le Feb 5, 2020

Le patinage français est secoué depuis peu par un scandale sexuel. A ce sujet, Teddy Riner, Nathalie Péchalat et Tatiana Golovin et 51 athlètes olympiques ont exigé ce mardi 4 février 2020 toute la vérité sur cette affaire à travers une tribune « Il est temps de donner de la voix ».

sarah-abitbol-scandale-sexuel-patinage-france Le patinage français miné par des scandales sexuels

54 athlètes olympiques français ont appelé ce mardi 4 février 2020 dans une tribune à « donner de la voix ». « Nous, athlètes français de haut niveau, nous sentons révoltés », ont-t-ils déclaré. La sortie de ces athlètes de haut niveau fait suite aux accusations de violences sexuelles révéler par l'ex-championne de patinage Sarah Abitbol dans son livre « Un si long silence ». Elle accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de l'avoir agressée sexuellement et violée entre 1990 et 1992.

« Les révélations récentes d’agressions sexuelles subies par plusieurs jeunes sportifs font trembler le système et réveillent notre colère », ont écrit dans Le Parisien les membres de la Commission des athlètes de haut niveau du Comité olympique français (CNOSF). C’est pourquoi ils ont décidé de prendre la parole pour manifester leur solidarité avec les victimes et proposer des solutions pour « agir collectivement et briser le silence ».

Parmi les membres de ce Comité figurent la star du judo Teddy Riner, la danseuse sur glace Nathalie Péchalat ou la joueuse de tennis Tatiana Golovin. « Nous ne pouvons plus nous taire ! Il est temps d'agir collectivement et de prendre conscience que briser le silence, c'est aussi servir le sport », ont indiqué les signataires de la tribune. Pour eux, il faut que la lumière soit faite autour de l’affaire afin que d’ignoble histoire ne subvienne plus dans le sport français.

L’intervention de la justice et du politique

Selon le site Sud Ouest, la justice s’est saisie du dossier ce mardi 4 février 2020. « Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour viols et agressions sexuelles sur mineurs par personne ayant autorité sur la victime, après les accusations de Sarah Abitbol », a indiqué le média.

En plus, la ministre des Sports français Roxana Maracineanu a formulé une requête dans laquelle elle réclame la démission du président de la Fédération de patinage.

L’origine du scandale

La polémique a éclaté le 29 janvier 2020 où trois anciennes patineuses professionnelles témoignent dans « L’Equipe » des agressions sexuelles qu’elles auraient subies de la part de leurs entraîneurs lorsqu’elles étaient mineures. Le lendemain, c’est l’ex-championne du monde, Sarah Abitbol, qui sort du silence dans son livre choc.

Face aux accusations, Gilles Beyer, 62 ans, a présenté des excuses publiques le 31 janvier, concédant avoir eu « des relations intimes et inappropriées » avec Sarah Abitbol.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci